02 40 58 30 30

Catégories

L'accrobranche Tépacap !

Quel historique, quelle sécurité, quels parcours ?

L'origine des parcours aventure

 

Avant toute chose, précisons que le terme "accrobranche" est une marque déposée et ne correspond pas à l'image classique que les gens en ont...

En 1989, une bande d'amis décide de créer une association autour de leur passion, ils déposent alors le mot accrobranche® et nomment leur association les ACCRO-Branchés®. La pratique de cette activité ne se fait pas dans un cadre privé car elle peut s'effectuer dans n'importe quel cadre boisé. L'idée est que des animateurs proposent différetes solutions de grimpe et de progression au sein des arbres avec équipement de sécurité. Les structures sont temporaires, encadrées et avec une forte composante écologique.

 

Les parcours acrobatiques en hauteur (PAH)

Au milieu des années 90, les premiers PAH sont apparus dans les Alpes et en Auvergne (source : http://www.sports.gouv.fr/IMG/archives/pdf/acro.pdf). Le concept consiste en "une série d'ateliers ludiques, de difficultés variables, qui permettent de relier des plateformes installées dans des arbres... Le pratiquant évolue en assurant lui-même sa sécurité au moyen d'un équipement de protection individuel, relié à une ligne de vie installé sur son parcours"

L'idée principale est de faire éprouver aux pratiquants des sensations de hauteur, de déséquilibre et de difficulté croissante tout au long des différents agrès. La vallée des korrigans a commencé sa vie de parc de loisirs en installant le tout premier parc acrobranche (pour des raisons de compréhension, nous utiliserons ce terme) du 44 en 2003. Originellement nommé Tépacap ! le gérant Bruno Bourdé a, au fur et à mesure des années diversifié son activité en intégrant du paintball, du laser tag, de l'hébergement, un espace de réception, et depuis 2016, une plaine d'une trentaine de jeux en autonomie sur plus de 15000 m2.

 

Quelques chiffres sur les PAH

  • Depuis 2001, la fréquentation des parcs acrobranche est en constante augmentation même la courbe s'infléchit petit à petit.
  • En 2012, la fréquentation annuelle par PAH tournait autour des 9000 entrées (de 500 à 30000 selon les parcs, source : ministère des sports - 2012)
  • Les PAH représentent aujourd'hui 7000 emplois et un chiffre d'affaires cumulé de 90 000 000 d'euros (source : syndicat national des exploitants de parc en hauteur)

 

Quel équipement ?

Dans les parcs acrobranche, le pratiquant assure lui même sa propore sécurité grâce à des équipements de protection individuel.

  • Un baudrier
  • Des longes
  • Des mousquetons reliés à une ligne de vie
  • Une poulie pour les tyroliennes

 

Système actif et système passif

ACTIF : les mousquetons et les longes sont manipulées par les participants afin d'assurer sa sécurité.

 

Ici, on distingue encore plusieurs systèmes :

  • l'assurage continu (ligne de vie continue ou décrochage simultané des mousquetons impossible)
  • la manipulation des deux mousquetons par le participant, ici, la vigilance des opérateurs doit être totale pour éviter un double décrochage de mousquetons

 

PASSIF :  Systèmes sans manipulation de mousquetons ou sans assurage individuel (filet tendu par exemple)

(source : syndicat national des exploitants de parc en hauteur)

 

Quelques règles simples à respecter

  • Une bonne santé générale (la pratique reste cependant accessible à certains handicaps comme la vision, l'audition ou un membre amputé).
  • Pas sous l'emprise d'alcool ou de stupéfiants.
  • La présence d'un adulte pour tous les jeunes de moins de 16 ans.
  • Le respect des consignes de sécurité énoncées par les opérateurs.

 

Quelle surveillance dans les parcs ?

il faut savoir qu'il existe un diplôme spécifique pour les personnes souhaitant travailler dans un parc acrobranche, ce diplôme est le CQPOPAH (Certification de Qualification Professionnelle de Parcours Acrobatique en Hauteur). Constitué d'une partie théorique (24 heures de formation initiale avec un formateur agréé et 120 heures de mise en pratique dans une structure via un stage ou en emploi). Cette formation consiste en la présentation et explication des différents EPI, de l'accueil des pratiquants, de l'organisation de la surveillance, de l'évacuation et de certains aspects administratifs.

 

Quels contrôles ?

ANNUEL

  • Phytosanitaire : nous réalisons annuellement un contrôle phytosanitaire des arbres exploités pour les PAH par un expert arboricole. Ce contrôle permet de vérifier la santé des arbres afin que leur bon état soit conservé au fil des ans.
  • Jeux : un bureau de contrôle indépendant contrôle la sécurité des installations et des jeux en hauteur

 

QUOTIDIEN

Chaque matin, un opérateur est dédié au contrôle des parcours acrobranche du parc. Il contrôle visuellement tous les agrès et note les éventuels incidents (branche cassée par exemple) dans un cahier d'ouverture ou il constate également la météo. Ce cahier est signé et conservé.

Des zones de cheminement sont en place dans le parc, elles servent à éviter un piétinement trop constant de la clientèle sur le sol. Ce piétinement provoque une érosion, une mise à nu de certaines racines et donc fatalement entraîne une fragilité des arbres.

Les EPI : les clients sont équipés systématiquement par un opérateur et n'ont pas le droit d'effectuer des ajustements sur leurs baudriers de façon autonome. Cela nous prend un peu plus de temps que dans certains parcs mais nous assure un équipement 100% sécurisé. Le contrôle visuel des équipements se fait toute la journée lors des différents postes de surveillance.

Les interventions : lorsqu'un opérateur repère un pratiquant en difficulté :

  • il l'aide d'abord vocalement en lui donnant les conseils pour passer un jeu ou se sortir d'une situation difficile
  • il peut monter très rapidement dans le parcours (moins de 2min) et aider le pratiquant à remonter sur sa plateforme
  • Enfin, si il constate une hypoglycémie, une tétanie ou une blessure, il peut évacuer le participant à l'aide d'un ID20 et d'une corde de rappel, un deuxième opérateur récupère alors la personne au sol et l'assiste si besoin.

 

LES PARCOURS

Quatre couleurs de parcours sont disponibles à La vallée des korrigans, les pratiquants s'y dispatchent en autonomie une fois les explications effectuées et le parcours d'initiation effectué par un opérateur devant eux. On retrouve devant chaque parcours un panneau récapitulatif des règles et de la difficulté. Sur chaque couleur, on va identifier un, deux ou trois korrigans suivant le niveau de difficulté.

LES VERTS : 

Trois parcours verts servant de validation après le parcours d'inititation, ces parcours sont d'une faible hauteur (1 à deux mètres) et les jeux sont très faciles à passer. On y retrouve des ponts de planche, des ponts népalais, des ponts de rondins et quelques tyroliennes. On peut n'en effectuer qu'un seul avant de passer à la couleur bleue.

LES BLEUS : 

Trois parcours bleus, d'une difficulté moyenne. ici, les hauteurs varient entre 2 et 4 mètres et les tyroliennes y sont un peu plus longues. La difficulté des juex augmente également, on va retrouver des cercles déportés, des câbles à marcher mais aussi les premiers jeux entraînant un certain déséquilibre comme des balançoires par exemple.

LES ROUGES :

 une distinction doit être faite dans nos parcours rouge, on retrouve dans cette couleur le seul parcours obligatoire du parc : le rouge numéro un...

 

Obligatoire pourquoi ? Trois raisons :

  • La hauteur : ce parcours présente les premières vraies hauteurs, certaines plateformes sont situées de 6 à 7 mètres de haut et cela permet donc très rapidement de jauger si l'on a le vertige ou non et, le cas échéant, de faire demi-tour
  • Le saut de Tarzan : ce parcours présente une situation classiques des parcs acrobranche, les sauts de Tarzan. On s'élance dans le vide d'une plateforme en tenant une corde et le but est d'aller attraper un filet en face de soi tout en restant accroché et en sécurité bien sûr. Cette situation est psychologiquement très particulière et peut bloquer potentiellement beaucoup de monde. Cependant étant situé en début de parcours, on peut soit faire demi-tour, soit contourner le saut et l'éviter en empruntant une tyrolienne. Attention, il est néanmoins obligatoire si l'on veut faire un parcours plus compliqué ensuite.
  • La difficulté : une fois le saut effectué, on rencontre le premier vrai jeu difficile du parc : trois filets en quinconce un peu de condition physique est nécessaire.

Voilà donc les trois raisons qui rendent ce parcours obligatoire pour notre clientèle. Ces règles nous permettent d'éviter énormément d'interventions en saison car les participants arrivent d'eux-mêmes à comprendre ce qu'ils sont capables de faire et évite une potentielle gêne lors d'une évacuation par un opérateur. Notre politique est vraiment d'évacuer les gens un minimum, nous utilisons donc très peu cette méthode et en sommes fiers.

Les deux autres rouges sont deux vrais parcours difficiles, ils présentent plus de jeux, plus de hauteur, plusieurs sauts de Tarzan et de vraies sensations sur des jeux entraînant le déséquilibre.

 

LES NOIRS :

 Deux parcours noirs réservés aux plus de 14 ans, ces deux parcours sont vraiment difficiles et pour les amateurs de sensations et de défis. Le Noir 1 présente de vraies contraintes techniques, la réflexion lorsque l'on aborde chaque jeu est importante et il ne faut pas y confondre vitesse et précipitation. Le noir 2, quant à lui, présente un vrai défi physique notamment sur trois de ses jeux, les anneaux, les cordes et les trapèzes... Ces jeux ne se passent qu'à la force des bras et nécessitent une technique de "chimpanzé". Il est cependant possible de finir le parcours sans réussir ces agrès ce qui contente tout le monde. Une trentaine de personnes par an réussissent l'enchaînement de ces trois difficultés et si l'on a pas une expérience de gym, d'escalade ou d'acrobranche, il est peu probable que vous fassiez le grand chelem... "Challenge accepted ?"

Les Activités

De la vallée des Korrigans

  • Pass Stratégie défis des korrigans + laser tag 21euros
  • Pass Aventure défis des korrigans + tépacap ! 27 euros